Dead Rising 3

Dead Rising 3

L'apocalypse zombie vue sous son meilleur jour

Autrefois une exclusivité de la Xbox One, Dead Rising 3, l'extravagant jeu de zombies en monde ouvert, a finalement débarqué sur PC. Le jeu original demeure, agrémenté des quatre packs de DLC "Untold Stories of Los Perdidos", mais l'esprit a-t-il survécu au portage, où est-il devenu l'ombre de lui-même? Lire la description complète

Les plus

  • Excellent rendu sur une machine puissante
  • Dégommage de zombies à la pelle
  • Fantastique piqure de rappel pour les fans
  • Gigantesque ville en monde ouverte bourrée de zombies

Les moins

  • Graphiquement exigeant
  • Combats et contrôles approximatifs
  • Boss de fin frustrants

Très bon
8

Autrefois une exclusivité de la Xbox One, Dead Rising 3, l'extravagant jeu de zombies en monde ouvert, a finalement débarqué sur PC. Le jeu original demeure, agrémenté des quatre packs de DLC "Untold Stories of Los Perdidos", mais l'esprit a-t-il survécu au portage, où est-il devenu l'ombre de lui-même?

Bienvenue à Zombieland

Dead Rising 3 vous met dans la peau d'un nouveau héros, Nick Ramos, qui tente donc de quitter la ville avec son équipe de non infectés. Les cadavres ambulants pullulent dans chaque quartier de la ville, empêchant la retraite de votre escouade. Du coup, les membres du groupe se terrent dans un camp retranché alors que Nick est envoyé pour trouver d'autres survivants, récolter du matériel et découvrir la vérité. Heureusement, c'est un garçon plein de ressources et il peut utiliser tout ce qui lui tombe sous la main, depuis un sèche-cheveux jusqu'à une grenade, lui permettant d'exploser, de cogner et de venir à bout des zombies qui se mettraient sur son chemin.

Si votre arsenal de fortune n'est pas suffisant, l'ingénieux Ramos est capable de combiner toutes sortes d'objets et de véhicules pour en créer de nouveaux. Depuis le "Defiler" composé d'un grand marteau et d'une hache, jusqu'à la plus mignonne des tourelles mitrailleuses baptisée "Ourson de la liberté", on dirait que les capacités de Nick sont infinies pour peu qu'on lui donne un rouleau de sparadrap. Les armes combinées ne servent pas seulement à dézinguer les zombies, elles vous font aussi gagner de l'expérience lorsque vous les utilisez, vous faisant gagner des bonus plus fréquents afin d'augmenter vos chances de survie.

The Walking Dead

Les Dead Rising ont toujours été une série à part. Bien qu'elle a fait des progrès, les nouveaux-venus seront sans doutes désarçonnés par des choix de conception étranges, dont la plupart sont toujours présents dans ce troisième opus.

S'il est toujours aussi jouissif d'éparpiller les zombies façon puzzle avec tout ce qui vous tombe sous la main, le nombre démesuré d'infectés, combiné à des contrôles approximatifs, vous forcent bien souvent à éviter le combat et à remettre à plus tard une partie de zigouillages en série. De fait, jusqu'à ce que vous trouviez les armes plus conséquentes qui vous permettront d'anéantir de grandes vagues de zombies en même temps, les combats sont une option à considérer en dernier recours, lorsque vous êtes acculé dans un coin ou lors de missions spécifiques. Ceci ajoute à la tension et occasionne des moments d'authentique panique, alors que vous tentez de survivre face à une horde de zombies. Lorsque vous tentez de compléter une mission en contre la montre, par contre, c'est assez frustrant.

On regrette également le caractère peu intuitif des contrôles pour ramasser et utiliser des objets. Alors que la sélection rapide depuis l'inventaire a été améliorée, elle reste peu efficace lorsque vous êtes entouré par des hordes de zombies avides de cerveaux.

L'autre point noir des Dead Rising précédents était les boss de fin, basés sur les combats et extrêmement difficiles, les contrôles erratiques n'arrangeant rien. Si ces missions ne sont toujours pas le point fort du jeu, elles ont été améliorées, ce qui m'a permis de détruire le Hells Angels au guidon d'une moto-rouleau compresseur pour la première fois, grâce à un meilleur gameplay.

Planète Terreur

La ville de Los Perdidos est immense, dévoilant des kilomètres d'immeubles virtuels sous un soleil brûlant. Alors que vous la parcourrez à pied ou en véhicule, vous vous rendrez compte que pas un seul écran de chargement ne se manifeste. La totalité de la carte est prête à vous accueillir au moment où vous commencez à jouer, ce qui est un petit exploit compte tenu du nombre de créatures infectées qui l'habitent.

En contrepartie, votre ordinateur est mis à rude épreuve. Même si votre PC est bien au-delà de la configuration technique d'une Xbox One, le circuit fermé d'une console a ses avantages qui ne peuvent être reproduits ici. Résultat, le jeu peut vraiment ralentir lorsque vous vous déplacez dans ses rues à toute vitesse.

C'est d'autant plus dommage qu'avec les options graphiques au max, les rues de Los Perdidos offrent un rendu exceptionnel. Remplie de détails et d'immeubles dont l'intérieur est accessible, elle donne une impression fidèle de ce qu'était la zone avant l'épidémie. Ajoutez à cela quelques milliers de zombies, le tout donne un environnement prenant qui fait partie de l'histoire au même titre que n'importe quel personnage, chaque quartier vous révélant des détails sur les événements qui s'y sont déroulés.

Die you zombie bastards!

Difficile de bouder son plaisir à mesure que Dead Rising dévoile sa singularité, alors que vous affrontez ses hordes d'infectés. Si le charme particulier des premiers épisodes a été lissé par les avancées récentes, le monde ouvert et le gameplay sophistiqué du troisième épisode donnent le change. Et si vous êtes un puriste des premiers opus qui pensez que ces évolutions sont un sacrilège, ne restez pas sur votre première impression: le scénario vous promet une fantastique récompense.